Union M

Historique

Lorsqu’en 1994, cinq jeunes de Saige Formanoir ont décidé de créer Union M c’était avant tout pour faire connaître la culture maghrébine. Il s’agissait de mettre en place des manifestations culturelles et sociales en impliquant les habitants du quartier. Le nom de l’association fait référence au titre d’une chanson écrite par un groupe de rap de Saige Formanoir, Génération Sans Frontières. Rappelant l’union qui règne au sein de l’association et la solidarité entre les membres, “Union” M désigne aussi la force et l’échange. Concernant le “M”, libre à chacun d’y associer ce qu’il veut : la musique, la tolérance, l’esprit d’ouverture, le Maghreb, le monde, etc…

Les premières actions de l’association ont consisté en l’organisation de concerts ; la venue à Pessac d’artistes reconnus au Maghreb a mobilisé un large public. Ce succès a donné lieu à l’organisation d’autres spectacle à l’organisation d’autres spectacles qui touchaient des populations à la fois nombreuses et diverses (tant au niveau de l’âge, de la nationalité et de la culture d’origine).

La poursuite de ces échanges culturels et musicaux a permis à UNION M de se doter d’une certaine crédibilité. Le travail avec les habitants, d’une part et les structures associatives et à caractères social oeuvrant sur le quartier, d’autre part, s’est développé. Au-delà de l’aspect festif et convivial de ces manifestations, il est apparu que les actions de l’association dynamisaient la vie culturelle du quartier et de la commune. 

Les soirées et les concerts et les concerts organisés sur Pessac ont participé, entre autres, à renforcer le partenariat local. Le projet initial d’intéresser les personnes originaires d’aires géographiques diverses à une autre culture et de les mobiliser sur des actions ponctuelles s’est alors transformé. Outre le désir de faire connaître le Maghreb au habitants de Saige Formanoir, notamment, UNION M s’est donnée comme objectif de renforcer les échanges et de favoriser la cohésion sociale sur le quartier.

Territoire fortement stigmatisé et identifié, à tort et selon nous, comme “une cité à problème”, Saige Formanoir est un quartier d’habitat social avec une forte densité de population. La cohabitation de personnes aux histoires multiples et aux profils socio-démographiques hétérogènes y est parfois problématique. Les membres de l’association ont alors décidés d’agir. De façon plus systématique en direction des résidents confrontés à diverses difficultés dans leur vie quotidienne en les accompagnant.

 La connaissance du terrain et la présence active des membres de UNION M auprès des habitants à favorisé leurs relations sociales et permis d’éviter certains dérapages. Ont peut évoquer ici, à titre d’exemple, le travail engagé avec une association d’étudiants afin de rapprocher le quartier et l’université.

Soucieux de véhiculer une image positive de la cité, les membres de l’association ont développé des actions en direction et avec les adolescents, les jeunes adultes et les familles. L’objectif était, par exemple, d’aider les jeunes à se responsabiliser, les soutenir dans leurs projets individuels et/ou collectifs. Certains d’entre eux étaient déjà partie prenante dans l’organisation des concerts(participation en amont, présence les soirs de concert,…) ; des artistes en herbe issus du quartier ont également été l’initiative de manifestations musicales. D’autres (parfois les mêmes) s’investissaient dans les structures sportives du quartier. La pratique du sport étant pour eux autant un loisir qu’un moyen de lutter contre l’ennui, il s’est avéré que ce seul aspect ludique ne les satisfaisait pas tous. Ces jeunes sportifs, inscrits, notamment, dans les activités de boxe éducative, ont souhaité poursuivre leur pratique de ce “noble art” en accédant à la sphère de la compétition.

Attentif à cette demande des jeunes, les membres de UNION M ont voulu y répondre. Deux des membres fondateurs de l’association étant personnellement investis dans la boxe (en tant que professionnels), il a été d’autant plus aisé poue eux de s’engager à développer cette pratique sportive sur le quartier qu’ils animaient déjà les “ateliers boxe éducative” mis en place au COSEC. UNION M a donc décidé de développer ses activités dans cette direction, avec le succès que l’ont connaît :  

– Qualification de jeunes aux  championnats de France et participation aux plus grandes compétitions mondiale telles que les championnats du monde ou encore les Jeux Olympiques.

– Consécration en tant que meilleur club de boxe de la région Nouvelle Aquitaine.

Parallèlement à UNION M “Musique”, la naissance de UNION M BOXE (et la création, en suivant, du club USSAP-UNION M) a renforcé le dynamisme de l’association. Les membre ont donc acquis une légitimité et une reconnaissance auprès des habitants et des autres acteurs locaux agissant sur le quartier. Cela à ainsi contribué à faire de UNION M un partenaire à part entière et une association ressource dans bien de domaines.

Ce petit historique met en évidence ce qui a motivé la création d’UNION M. Il aide également à comprendre comment nous avons été amenés à organiser nos interventions autour de trois principaux volets d’activités : 

– La musique, le sport et le soutien aux partenaires institutionnels et associatifs locaux. Ce “flash back” montre aussi comment se sont construites les actions menées depuis 1994. Il permet de formaliser plus clairement nos objectifs dont le principal reste le développement de la médiation sociale et la pacification de la cohabitation sur le quartier. La présentation de nos activités et des projets à venir s’articule donc autour de cet objectif jouant le rôle de fil conducteur de ce texte “bilan et perspectives”.

  • Images
  • Vidéos

Découvrer quelques images et affiches de l'association Union M

Découvrer quelques vidéos de l'association Union M

Fermer le menu